>> accès à l'ancien site CISL

Raccordement aux TGV: l'association OUESTRAIL dénonce les manoeuvres des CFF!

L'association OUESTRAIL – pour des liaisons ferroviaires performantes – condamne les tentatives de torpiller le projet de raccordement ferroviaire aux lignes à grande vitesse lors de son examen en commission des transports du Conseil national. OUESTRAIL dénonce en particulier le travail de sape en provenance des CFF contre l'amélioration de la ligne Berne – Neuchâtel

Delémont, le 31 août 2004. L'association OUESTRAIL prend acte avec inquiétude du report de la décision de la commission des transports du Conseil national à propos du raccordement de la Suisse occidentale et orientale aux TGV. La réalisation des projets ferroviaires concernés, attendue depuis des années, avait pourtant été préavisée positivement par la commission des finances du même Conseil et bénéficie du soutien des 18 cantons de Suisse occidentale et orientale. Ces tergiversations s'expliquent sans doute par les manoeuvres entreprises pour contrer ces projets sous divers prétextes. L'association OUESTRAIL dénonce en particulier le travail de sape entrepris par les CFF contre le maintien, dans la liste des projets, de l'amélioration indispensable de la ligne Berne – Neuchâtel. Pour les CFF, ce projet taxé "d'absurde" doit être remplacé par des investissements sur la ligne Zurich – Winterthur! La ficelle est un peu grosse, lorsqu'on sait que la ligne Berne – Neuchâtel appartient au BLS, une entreprise concurrente des CFF SA.

Pour l'association OUESTRAIL, le projet de raccordement aux TGV est indispensable. Indispensable pour la poursuite de la politique de la Confédération visant à transférer une partie du trafic routier sur le rail. L'effort engagé dans ce domaine depuis une dizaine d'années doit se poursuivre et même s'intensifier. Indispensable aussi au vu de l'engorgement croissant de la route et de l'air, situation qui ne manquera, pas dans les années à venir, de favoriser les régions efficacement desservies par le rail. Indispensable enfin si l'on veut que la Suisse reste connectée au réseau européen des lignes à grande vitesse. Loué jusqu'ici à l'étranger pour l'efficacité de son système ferroviaire, notre pays régresserait rapidement s'il tergiversait à investir les moyens nécessaires à la mise en place d'un réseau ferroviaire moderne et performant.

Avec ses partenaires, l'association OUESTRAIL attend du Parlement une approbation rapide du crédit de 990 millions nécessaire à la réalisation de ces projets de raccordement.

Renseignements complémentaires :

Pierre-Alain Gentil, Président OUESTRAIL, Conseiller aux Etats, 079 250 37 11

Jean-Claude Hennet, secrétaire général OUESTRAIL, 032 423 39 15 et 079 250 86 64

 

 
 
>> retour
     
 
 
OUESTRAIL - Association pour des liaisons ferroviaires perfomantes en Suisse occidentale