>> accès à l'ancien site CISL

Réforme 2 des chemins de fer: OUESTRAIL demande un nouveau projet

L'association OUESTRAIL – pour des liaisons ferroviaires performantes – se prononce, tout comme la commission des transports du Conseil national, pour le renvoi au Conseil fédéral du projet de Réforme 2 des chemins de fer. Pour OUESTRAIL, un projet frappé de tant de défauts ne saurait constituer une base de travail valable en commission parlementaire.

Delémont, le 26 septembre 2005. Pour OUESTRAIL - l'association de défense des intérêts ferroviaires de Suisse occidentale -, le projet de Réforme 2 des chemins de fer doit être renvoyé au Conseil fédéral comme le demande la Commission des transports du Conseil national. En avantageant certains cantons et en en pénalisant d'autres, le volet "financement des infrastructures" de cette réforme est totalement inacceptable et impraticable.

Le Conseil fédéral propose en effet de scinder le réseau ferroviaire en un réseau de base financé entièrement par la Confédération et un réseau complémentaire financé exclusivement par les cantons. Or par un fâcheux hasard, ce sont notamment les cantons de Suisse occidentale qui feraient les frais de cette réforme, en particulier le canton du Jura, de Fribourg et de Vaud. Concrètement, la moitié du réseau complémentaire se situe en Suisse romande et le quart dans l'Arc jurassien.

Par ailleurs, les critères servant à classer une ligne dans un réseau plutôt que dans l'autre conduisent à de nombreuses incohérences. De plus, alors que le trafic régional continuera à bénéficier d'un financement mixte Confédération – Canton, l'infrastructure de ce même trafic deviendrait, elle, entièrement à la charge des cantons. Il y aurait donc deux mécanismes de financement différents pour le trafic régional. Est-ce là la cohérence dont se proclame le projet?

L'association OUESTRAIL n'accepte pas que la Réforme 2 des chemins de fer ne soit qu'un prétexte pour transférer des charges aux cantons avec pour conséquence une suppression à terme d'une partie du réseau des lignes régionales. Face à l'engorgement croissant des voies routières et aériennes, compte tenu des incertitudes liées à l'approvisionnement en pétrole, considérant les problèmes écologiques croissants, tout plaide aujourd'hui pour la mise en oeuvre d'une politique des transports donnant la priorité au rail. Pour l'association OUESTRAIL, la Réforme 2 des chemins de fer n'a de sens que si elle sert à consolider et à développer notre système de transports public.

Renseignements complémentaires :

Pierre-Alain Gentil, Président OUESTRAIL, Conseiller aux Etats, 079 250 37 11

Jean-Claude Hennet, secrétaire général OUESTRAIL, 032 423 39 15 et 079 250 86 64

 

 
 
>> retour
     
 
 
OUESTRAIL - Association pour des liaisons ferroviaires perfomantes en Suisse occidentale