>> accès à l'ancien site CISL

Raccordement aux lignes à grande vitesse: "D'une pierre deux coups" selon OUESTRAIL

L'association OUESTRAIL – pour des liaisons ferroviaires performantes – se félicite de l'approbation par le Conseil national d'un crédit ferroviaire de 1.3 mia de francs. Avec son vote, le Conseil national permet de faire d'une pierre deux coups: relier la Suisse aux lignes européennes à grande vitesse tout en renforçant l'attractivité – et donc la pérennité - des liaisons ferroviaires de l'Arc jurassien. Les liaisons ferroviaires de Suisse occidentale bénéficieront en effet de plus de la moitié de ce crédit de 1.3 mia de francs.

Delémont, le 16 décembre 2004. Pour l'association OUESTRAIL, les liaisons ferroviaires de l'Arc jurassien sont les grandes gagnantes du crédit de 1.3 mia approuvé par le Conseil national. En plus des lignes Genève-Macon, Vallorbe-Dijon et la contribution au TGV Rhin-Rhône qui figuraient déjà dans les projets retenus par le Conseil fédéral, la décision prise par le Conseil national permettra, sous réserve de l'approbation de ce crédit par le Conseil des Etats, de réaliser d'autres aménagements. Il s'agit notamment du noeud de Lausanne, le doublement de la ligne Berne-Neuchâtel, la revitalisation de la ligne Bienne-Belfort et l'étude du raccordement ferroviaire de l'EuroAirport bâlois. Ce sont ainsi plus de 650 millions de francs qui seront injectés dans l'amélioration du réseau ferroviaire de Suisse occidentale.

Certes, le crédit approuvé par le Conseil national est destiné à assurer le raccordement de la Suisse aux lignes ferroviaires à grande vitesse, selon la volonté populaire exprimée en 1998. Mais les aménagements qui seront réalisés à ce titre auront également pour effet d'améliorer l'attractivité et donc la pérennité de l'offre ferroviaire dans les régions traversées. Les "portes" de Genève et de Bâle étant proche de la saturation, les accès par Vallorbe, respectivement Pontarlier – avec la mise à double voies de la ligne entre Berne et Neuchâtel - ainsi que la ligne Bienne-Belfort offrent des itinéraires complémentaires bienvenus. Ceci d'autant plus que face à l'engorgement croissant des voies aériennes et routières, le rail sera appelé à jouer un rôle accru dans les années à venir.

L'association OUESTRAIL attend maintenant une décision analogue du Conseil des Etats, ou, au minimum, un soutien à la variante à 990 millions présentée par les cantons concernés afin que dans un cas comme dans l'autre, les engagements internationaux puissent être tenus et les travaux débuter dans les meilleurs délais.

Renseignements complémentaires:
Pierre-Alain Gentil, Président OUESTRAIL et Conseiller aux Etats (079 250 37 11) et Jean-Claude Hennet, secrétaire général OUESTRAIL (032 423 39 15 et 079 250 86 64)

 
 
>> retour
     
 
 
OUESTRAIL - Association pour des liaisons ferroviaires perfomantes en Suisse occidentale