>> accès à l'ancien site CISL

Raccordement aux TGV: L'association OUESTRAIL respire!

Delémont, le 8 mars 2005. Pour l'association de lobbying ferroviaire OUESTRAIL, la décision prise par la Conseil national met fin à plus d'une année de tentative de détourner la volonté populaire exprimée en 1998 déjà.

Ce résultat a finalement été obtenu, non sans mal, grâce à l'alliance constituée par les cantons directement concernés.

Certes, la solution de compromis équilibrée formulée par les cantons et soutenue par OUESTRAIL a été majorée d'un montant de 100 millions en faveur de la ligne Zurich – Winterthur, malgré le fait que le financement de ce projet était prévu de longue date déjà dans le cadre de Rail 2000. En revanche, les crédits complémentaires pour les noeuds de Genève (40 millions accordés au lieu de 80) et de Lausanne (30 millions accordés au lieu de 130) retenus dans la décision initiale du Conseil national ne figurent plus dans le choix final.

En dépit de cette imperfection, OUESTRAIL constate avec satisfaction que l'ensemble des projets concernant la Suisse occidentale qui faisaient partie de la proposition des cantons à 990 millions de francs ont finalement passé la rampe, y compris le doublement de la ligne Berne – Neuchâtel et le réouverture complète de la ligne Bienne – Belfort.

L'association OUESTRAIL demande d'ores et déjà aux Autorités fédérales d'appliquer la haute vitesse également dans la poursuite des études et l'engagement des travaux.

Renseignements complémentaires:
Pierre-Alain Gentil, Président OUESTRAIL et Conseiller aux Etats (079 250 37 11) et Jean-Claude Hennet, secrétaire général OUESTRAIL (032 423 39 15 et 079 250 86 64
)

 
 
>> retour
     
 
 
OUESTRAIL - Association pour des liaisons ferroviaires perfomantes en Suisse occidentale