>> accès à l'ancien site CISL

Tarifs low cost dans la concurrence air - fer:
Le rail doit s'améliorer

A L'occasion de son colloque d'automne, l'association OUESTRAIL – pour des liaisons ferroviaires performantes – a abordé la question de l'influence des tarifs "low cost" dans la concurrence entre le chemin de fer et l'avion. Des représentants d'entreprises de transports, notamment CFF, SNCF et easyJet ont présenté leurs pratiques en la matière. Pour le président d'OUESTRAIL et Conseiller aux Etats Pierre-Alain Gentil, la tarification des entreprises ferroviaires n'est pas assez attractive comparé à cellel proposée par certaines compagnies aériennes. S'exprimant en ouverture du colloque, le Conseiller d'Etat vaudois François Marthaler a pour sa part estimé qu'une partie du bénéfice de 4,3 mrd de francs affiché par la Confédération devait être investi dans la promotion du rail afin de favoriser la prospérité du pays.

Yverdon-les-Bains, le 3 novembre 2006. Pour son deuxième colloque d'automne depuis sa création en 2004, l'association OUESTRAIL réunissait environ 80 personnes autour du thème "l'influence des tarifs low cost dans la concurrence air – fer".

Philippe Vignon de la compagnie aérienne low cost easyJet, Jean Mireux de la SNCF, Vincent Ducrot des CFF et Christian Rossi de Lyria ont présenté les pratiques tarifaires de leurs entreprises. Représentant des CFF, Vincent Ducrot a annoncé que les CFF étudiaient la possibilité d'introduire des tarifs différenciés afin d'inciter une partie de la clientèle à se déplacer en dehors des heures de pointe et afin d'améliorer le taux de remplissage des trains qui se situe à 28% aujourd'hui. Quant à Christian Chevrolet, rédacteur en chef du magazine "Bon à Savoir", il a présenté les résultats de l'enquête réalisée dans la perspective du colloque OUESTRAIL. Résultat: les tarifs, aussi bien pour l'avion que pour le train, jouent au yo-yo et il est impossible de savoir à quel moment le tarif sera le plus avantageux. Pour le trajet Verbier – Londres, les prix de l'avion fluctuent entre Fr. 238.- et Fr. 694.- entre juillet et septembre et les prix du train entre Fr. 742.- et Fr. 2032.- durant la même période!

Pour le Président d'OUESTRAIL et Conseiller aux Etats Pierre-Alain Gentil, la politique tarifaire des compagnies ferroviaires n'est pas suffisamment attractive. Toutefois, il convient également de veiller à ce que les tarifs low cost ne se pratiquent pas au détriment des conditions de travail du personnel des entreprises de transport, de la sécurité des usagers ou encore de l'environnement et de la qualité de vie des riverains des infrastructures de transports.

Renseignements complémentaires:
Pierre-Alain Gentil, Président OUESTRAIL et Conseiller aux Etats (079 250 37 11) et Jean-Claude Hennet, secrétaire général OUESTRAIL (032 423 39 15 et 079 250 86 64)

 
 
>> retour
     
 
 
OUESTRAIL - Association pour des liaisons ferroviaires perfomantes en Suisse occidentale