>> accès à l'ancien site CISL

Rail: la Suisse occidentale ne veut pas d'un ZEB à trois pattes

Delémont, le 4 avril 2007. Pour l'association OUESTRAIL – qui milite pour des liaisons ferroviaires performantes en Suisse occidentale - le projet ZEB devra être complété avec la 3ème voie entre Lausanne et Genève, l'aménagement partiel à deux voies du tunnel de base du Lötschberg et l'amélioration de la ligne du pied du Jura entre Delémont et Neuchâtel avec notamment le tunnel de Gléresse . L'association OUESTRAIL estime que le projet ZEB proposé par le Conseil fédéral est un projet boiteux et pingre qui manque cruellement d'ambition.

Pour OUESTRAIL, l'absence de maillons importants dans le projet ZEB en fait un projet boiteux et poussif alors qu'il devrait incarner le réseau ferroviaire de demain, un réseau performant, attractif et apte à absorber l'augmentation continue des transports de personnes et de marchandises. Ce projet est en retrait par rapport aux objectifs de RAIL 2000 alors que la demande est en constante augmentation.

OUESTRAIL exige le respect de la volonté populaire. En approuvant en 1987 la réalisation de Rail 2000 et en 1998 son financement par l'intermédiaire du fonds FTP, le peuple suisse s'est clairement prononcé pour un réseau ferroviaire performant. Des montants ont été fixés et les besoins de RAIL 2000 ont été évalués à 13.4 mrd de francs, dont 5.9 ont été utilisés pour la première étape de RAIL 2000. Il reste donc une enveloppe de 7.5 mrd de francs à disposition de RAIL 2000 2ème étape, rebaptisé ZEB. Ce montant a été réduit à 5 mrd de francs en raison de l'augmentation des coûts de réalisation des NLFA. Ces dernières, pour lesquelles un montant de 13.6 mrd de francs était prévu, coûteront au final plus de 20 mrd de francs. Ce dépassement est certes important, mais que dire alors du coût du réseau autoroutier, devisé à 15.4 mrd de francs lors de son adoption par le peuple en 1958, et dont le coût s'élève aujourd'hui à 76 mrd de francs. A-t-on pour autant renoncé à poursuivre la construction des autoroutes?

L'association OUESTRAIL demande donc:

  • La mise à disposition d'un montant de 7.5 mrd de francs correspondant au montant non utilisé de RAIL 2000, selon la décision du peuple suisse de 1998;
  • L'intégration dans le projet ZEB de la 3ème voie entre Lausanne et Genève, de l'aménagement à deux voies d'une partie du tunnel de base du Lötschberg et de l'amélioration de la ligne du pied du Jura entre Delémont et Neuchâtel avec notamment le tunnel de Gléresse
  • Une séparation claire entre le financement de ZEB et celui des coûts supplémentaires occasionnés par la réalisation des tunnels alpins

L'association OUESTRAIL interviendra dans le cadre de la procédure de consultation et alertera les Parlementaires fédéraux lorsque ces derniers seront saisis de ce dossier.

Renseignements complémentaires :

Pierre-Alain Gentil, Président OUESTRAIL, Conseiller aux Etats, 079 250 37 11

Jean-Claude Hennet, secrétaire général OUESTRAIL, 032 423 39 15 et 079 250 86 64

 
 
>> retour
     
 
 
OUESTRAIL - Association pour des liaisons ferroviaires perfomantes en Suisse occidentale