>> accès à l'ancien site CISL

26 janvier 2011

Financement du rail: le temps du débat est arrivé!

Les rapports « Financement de l’infrastructure ferroviaire » (FIF) édité par le DETEC et « Le financement des infrastructures ferroviaires et routières au niveau fédéral » édité par trois conférences de directeurs cantonaux (rail, route et finances), constituent une solide base de discussion sur l’avenir du financement des infrastructures ferroviaires.
Sur un point au moins, le miracle espéré ne s’est pas produit : la matière reste ardue et les solutions proposées, plutôt positives dans leur principe, posent cependant de très nombreuses questions.
On s’achemine vers la création d’un fonds permanent en remplacement du FTP temporaire. Mais ce fonds servirait aussi bien à financer l’entretien que les projets de développement. On voit tout de suite le problème : comme les frais d’entretien augmentent rapidement, le risque est qu’il ne reste que des miettes pour développer le réseau.
Il est question d’augmenter le prix des sillons. Soit, mais que l’on expose clairement les incidences. Il est aussi question d’augmenter le prix des billets. Très bien, mais que l’on joue la transparence en précisant les conséquences sur le prix des billets de l’ensemble des mesures envisagées. Il est encore question de faire passer les cantons à la caisse. Pourquoi pas, mais là encore, que l’on précise combien de fois.
Quant à faire contribuer les automobilistes au-delà du système actuel, le rapport commandé par les Directeurs cantonaux l’envisage à titre provisoire pour le financement de rail 2030 mais pas le DETEC. Affaire à suivre !

 
 
>> retour à la liste des brèves
     
 
 
OUESTRAIL - Association pour des liaisons ferroviaires perfomantes en Suisse occidentale