>> accès à l'ancien site CISL

25 septembre 2011

Selon les CFF, le tunnel de Gléresse peut attendre...

Entre les milieux qui veulent freiner l’extension du rail et ceux qui estiment que rien n’est trop cher pour ce mode de déplacement, les services de la Conseillère fédérale Doris Leuthard ont maintenant la rude tâche d’évaluer le résultat de la consultation sur le FAIF (financement et développement de l’infrastructure ferroviaire).
Dans ce contexte, la réponse des CFF captera particulièrement l’attention. Ces derniers estiment que le coût des mesures les plus urgentes à réaliser d’ici à 2030 s’élèvent à elles seules à 13 milliards de francs, dont 6 milliards environ pour l’étape 2025, alors que le Conseil fédéral dans son message propose un paquet à 3,5 milliards de francs.
Si le projet des CFF semble mieux en adéquation avec les besoins que le projet du Conseil fédéral, il comporte toutefois une vilaine fausse note : le tunnel de Gléresse ne figure pas dans la liste des CFF. Le tunnel de Gléresse à double voie servira à remplacer un tronçon ferroviaire de deux kilomètres à voie unique qui frôle le village de Gléresse et permettra de faire cohabiter le trafic grande ligne avec le trafic régional et le développement du trafic marchandises. Les CFF auraient-ils une dent contre la ligne du Pied du Jura ?

 
 
>> retour à la liste des brèves
     
 
 
OUESTRAIL - Association pour des liaisons ferroviaires perfomantes en Suisse occidentale