>> accès à l'ancien site CISL

23 février 2008

Transfert de la route au rail: la stagnation bat son plein!


Au printemps 2007, la Confédération annonçait fièrement que "le transfert de la route au rail en matière de trafic à travers les Alpes bat son plein" alors qu'en réalité le transfert stagnait. Aujourd'hui, la Confédération nous annonce que "le rail stagne". C'est donc que le transfert recul! Mesuré en tonnes, le communiqué du DETEC du 22 février 2008 nous apprend que le trafic routier a augmenté de 10% et le trafic ferroviaire un peu plus de 0% (sic).
La loi sur le transfert actuellement en vigueur fixe à 650'000 le nombre de courses par camions à travers les Alpes dès l'ouverture du tunnel ferroviaire de base du Lötschberg. Ce dernier est entré en service et le nombre de courses par camions est passé de 1,18 millions en 2006 à 1,263 million en 2007. On est dans l'illégalité.
Et l'avenir est assez sombre. D'une part la nouvelle loi sur le transfert actuellement en traitement aux Chambres fédérales prévoit l'ouverture du tunnel de base du Gothard comme nouveau délai pour atteindre l'objectif des 650'000 trajets mais sans vraiment dire comment y parvenir. D'autre part, le marasme qui prévaut actuellement au sein de CFF Cargo ne constitue pas vraiment un atout. Un mot encore à ce propos: on reproche à Cargo sa mauvaise gestion. Possible. Et si c'étaient avant tout les conditions cadre qui empêchent rail de renforcer ses parts de marché?

 
 
>> retour à la liste des brèves
     
 
 
OUESTRAIL - Association pour des liaisons ferroviaires perfomantes en Suisse occidentale