>> accès à l'ancien site CISL

21 janvier 2009

Transfert du trafic marchandises : la mascarade « bat son plein »

En février 1994, le Peuple suisse acceptait l’initiative populaire « pour la protection des régions alpines contre le trafic de transit ». Selon cette dernière, « le trafic de marchandises à travers la Suisse sur les axes alpins s’effectue par rail ». Selon la Loi du 8 octobre 1999 sur le transfert du trafic, « un objectif de l’ordre de 650 000 courses annuelles s’applique au trafic lourd de marchandises à travers les Alpes restant sur les routes de transit de la région alpine; il doit être atteint le plus rapidement possible, au plus tard deux ans après l’ouverture du tunnel de base du Loetschberg ». Ce dernier étant ouvert au trafic depuis le mois de juin 2007, l’objectif sur le transit devrait donc être atteint en juin 2009. Or un abime sépare la loi de la réalité. Pour la deuxième année consécutive, le nombre de camions traversant les Alpes a augmenté en 2008, atteignant 1'275'000, soit deux fois plus que ce que la loi demandait. Car le Parlement vient de réviser la loi sur le transfert de trafic, gardant la même formulation mais en remplaçant « Lötschberg » par « Gothard », soit 2019 (si tout va bien) au lieu de 2009. Il n’y a pas si longtemps encore, la Confédération proclamait fièrement que « le transfert bat son plein ». Une formule qui risque bien de lui coller à la peau…

 
 
>> retour à la liste des brèves
     
 
 
OUESTRAIL - Association pour des liaisons ferroviaires perfomantes en Suisse occidentale